NOUVEAU ! Commandez dès maintenant la nouvelle édition 2021 de MementoCSE En savoir plus

Dernière minute : Le plafond des chèques cadeaux doublé – Que faut-il en penser ?

Bercy l’a annoncé par l’intermédiaire de Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie, la valeur des chèques cadeaux sera momentanément doublée. Elle passe ainsi de 171 € à 342 €. Rappelons que ceci permet de demeurer non assujettissable aux cotisations sociales pour les CSE notamment. Pour l’heure, il n’est pas dit que toutes les URSSAF joueront le jeu.

Le plafond des chèques cadeaux doublé, est-ce une vraie « bonne nouvelle » ?

Sans doute, pour les amoureux des chèques cadeaux et surtout à l’approche de Noël. Une façon encore certaine de faire plaisir aux salariés, très friands de ce type de prestations sociales. Les entreprises délivrant ces chèques cadeaux vont sans nul doute se frotter les mains ; à la clé, une relance de leurs ventes est ainsi assurée. Sur le pont, on note le ravissement du Groupe Up. Il n’y a qu’à parcourir les réseaux sociaux pour se rendre compte de la satisfaction qu’en retire déjà les acteurs de ce marché juteux.

Problème toutefois, les petits acteurs du commerce traditionnel et local n’en profiteront pas nécessairement !

Au plus fort de la crise, ce sont les commerces de proximité qui continuent de pâtir le plus d’un recul de leurs ventes. Or, la plupart des chèques cadeaux permettent d’être dépensés essentiellement auprès des géants dans la plupart des secteurs du marché. Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil sur la liste des enseignes mises en avant. On y retrouve par exemple Sephora, la Fnac, Décathlon ou encore Carrefour ; les commerces de proximité ne seront donc pas les premiers bénéficiaires de cet élan de générosité de l’État.

12 millions de salariés vont possiblement profiter à Noël d’un chèque cadeaux de ce montant exceptionnel. L’objectif du Ministre ; relancer l’économie en invitant les français à dépenser plus pour les fêtes de fin d’année. Sans doute qu’il importe peu que ces dépenses soient mercantiles en soi.

Règles URSSAF, La vigilance reste de mise pour les CSE

Même s’il ne fait aucun doute que les CSE vont massivement se saisir de l’occasion pour revoir à la hausse la valeur de leurs chèques cadeaux, cela ne doit pas leur faire oublier les règles essentielles en la matière.

Le CSE doit impérativement flécher cette activité sociale vers un évènement clairement annoncé ; ici, Noël nous semble tout indiqué. Par ailleurs, il faut que le chèque cadeaux soit utilisé en lien avec cet évènement. Enfin, il faut que l’accès à cette prestation le soit pour tous les salariés sans discrimination. Ainsi, les règles qui impliquent notamment l’exclusion de salariés en CDD ou en apprentissage sont à bannir. De même, pour la règle qui exige du salarié de justifier d’une ancienneté certaine pour accéder à une offre du CSE.

Ce serait dommage de se confondre au point d’entacher cette bonne nouvelle en apparence, d’une salve de plaintes pour discrimination en résultante.