Les plateformes multiservices pour le CE (NOUVEAU CONSEIL)

Manque de temps des élus

Le comité d’entreprise est composé d’élus qui, depuis déjà de nombreuses années, manquent de temps pour accomplir leur tâche. Le développement, dans les entreprises, de la productivité accompagné d’une réduction des effectifs a entrainé une moins grande disponibilité des élus pour s’occuper de toutes les fonctions réclamées par le comité. Les titulaires ont pourtant des heures de délégation, mais les prendre gêne trop souvent l’employeur et/ou leurs collègues de travail. C’est pourquoi, des plateformes multiservices se sont développées pour venir suppléer ce manque de temps.

A l’origine : des Inter-CE

A la fin des années 70, à l’initiative de militants syndicaux, des associations dites « inter-CE » se sont développées à travers la France. L’idée, au départ, était de mettre des moyens en commun, que les « gros » CE aident les « petits », que la réflexion sur le dialogue social et l’action sociale soit partagée et avance grâce aux échanges entre comités d’entreprise d’horizons différents.

Mais le CE est une structure issue d’un vote des salariés. Il y a donc un effet « égocentrique » sur son mode de fonctionnement : élu, je dois satisfaire mes électeurs, les salariés. Même dans les gros CE, souvent plus riches que les petits, proposer de partager le « gâteau » entre comités d’entreprises différentes était bien difficile à mettre en œuvre.

Ces structures sont alors devenues, petit à petit, des associations de services aux comités :

  • Achat en nombre de billetterie pour baisser les prix, sorte de coopérative d’achats,
  • Organisation de voyages, sorties permettant de regrouper des salariés d’entreprises différentes où le comité n’arrivait pas à organiser seul ces activités collectives.
  • Formations, débats, conseils auprès des comités adhérents.

L’évolution de l’offre

Trop souvent tenues par des militants syndicaux soucieux de faire passer les idées de leur syndicat à travers l’activité de ces inter-CE, ces associations n’ont pas toujours su gagner les nombreux comités animés par des élus sans étiquette syndicale et ont parfois perdu des comités à la recherche de plus de professionnalisme et/ou de prise en charge d’activités qu’aucun élu n’a le temps d’accomplir. C’est comme cela que des entreprises de droit privé ont commencé à proposer ce type de services aux comités et à mieux professionnaliser leur offre.

Quels services proposent ces plateformes ?

A l’instar des inter-CE, les plateformes multiservices proposent :

  • De regrouper des achats pour obtenir des remises significatives dans les domaines recherchés par les comités d’entreprise : billetterie, réservation de camping de logements de vacances, séjours en groupe, cartes cadeaux, ventes groupées, salle de sport, etc.
  • Aide à la communication du comité,
  • Rédaction de PV,
  • Tenue de permanences du comité,
  • Formation des élus,
  • Conseils juridiques,
  • Etc.

La meilleure façon d’évaluer les qualités des inter-CE ou des sociétés multiservices qui se présentent à vous est d’appeler leurs clients pour vérifier le niveau de satisfaction. Demander une liste de clients dans votre environnement professionnel et/ou géographique et choisissez vous-même ceux que vous appellerez.