Recevez par email les dernières infos, lire les news >

Hôtellerie de plein air

Le mot camping peut évoquer un hébergement rudimentaire… mais aujourd’hui l’expression hôtellerie de plein air exprime mieux la réalité : chalets ou bungalows bien équipés, piscines, animations permanentes, commerces, restaurants, etc. tout sur place sans bouger. Idéal pour les enfants qui font leur vie pendant que les parents se détendent. Le CE a le choix entre plusieurs formules de location selon son budget et le nombre de bénéficiaires.

L’achat de mobil-home

Le CE achète, neuf ou d’occasion, un mobil-home dans un camping. En le louant moitié prix du marché aux salariés, le CE arrive à dégager un bénéfice pour rembourser son investissement en dix ans maximum, sans verser de subvention. Idéal pour les CE disposant d’une faible subvention ASC. Prendre un contrat d’accueil des salariés et d’entretien avec le camping, car il est difficile de gérer les problèmes à distance.

Les campings sont ouverts en moyenne 22 à 24 semaines par an. Le CE ouvre la location prioritaire aux salariés dès décembre et clôture en janvier. En général, toutes les semaines ne sont pas réservées. Les semaines libres pourront être, dès février, proposées aux parents et amis des salariés, secondairement, au même tarif attractif pour tenter de remplir au maximum (voir ASC, définition).

Le linéaire

La formule linéaire consiste à louer un ou plusieurs locatifs (mobil-homes, bungalows…) sur 10 semaines en général. Par exemple : 9 semaines de juillet/août et une semaine en septembre. Si le CE a les moyens de subventionner, il peut proposer une location moitié prix du marché. Formule qui permet de changer de lieu plus facilement.

Les packages

Certains prestataires proposent aux CE un nombre défini d’hébergements sur une période donnée, à choisir sur des campings répartis dans toute la France. Le CE bénéficie de tarifs préférentiels calculés en fonction du volume de location et les salariés ont le choix entre différents lieux.

La location au « coup par coup »

Le CE met à la disposition des salariés les brochures des prestataires. Lors de sa réservation, le salarié bénéficie de réduction (de 3% à 20%) sur sa location. Ces offres sont faites directement par le prestataire. Le CE peut aussi rembourser après coup et sur facture une partie des dépenses effectuées par les salariés.

Pour que chaque salarié ait droit à son tour d’accéder aux locations proposées, le CE doit mettre en place un système qui donne la priorité de location à ceux qui ne sont pas encore partis. A chacun son tour.

Vos réactions (0)